Cadre de vie
- Publié le 18 juin 2021

Accident tragique de la montée de Choulans : la Métropole et la Ville de Lyon prennent des mesures d’urgence pour réduire la vitesse

Nadine Georgel, maire du 5e, et l’ensemble des élus et agents de l’arrondissement ont appris avec effroi le décès mercredi 16 juin au matin d’un adolescent tué par un camion ayant perdu le contrôle dans la montée de Choulans. Nous sommes bouleversés et présentons toutes nos condoléances à sa famille, à ses proches, et aux équipes éducatives et à ses camarades du campus Don Bosco où il se rendait. Nous remercions aussi vivement les agents de la Ville, de la Métropole, les pompiers, policiers et urgentistes qui sont intervenus sur les lieux.

Contenu

Ce décès est le second en une semaine sur cette voie identifiée depuis longtemps comme dangereuse, accidentogène et hostile aux piétons et cyclistes.

Depuis plusieurs mois, la mairie du 5e arrondissement, la Ville de Lyon et la Métropole de Lyon ont commencé le travail sur la sécurisation de l'axe.

Suite à une réunion à la Métropole ce matin, une première série de mesures fortes ont été prises en étroite collaboration avec la mairie du 5e, la Ville de Lyon, la Métropole de Lyon et le SYTRAL pour qu’un tel drame ne se reproduise plus. Nous ouvrons également dès aujourd’hui une concertation sur des aménagements structurels pour en finir avec la dangerosité de cet axe.

Contenu

 

 

Lyon, 18 juin 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Accident mortel de la montée de Choulans : la Métropole en lien avec la Ville de Lyon prennent des mesures pour réduire la vitesse.

L’accident qui a coûté la vie à un lycéen de Don Bosco met en lumière de façon tragique la dangerosité de certains axes du territoire. Au-delà des responsabilités individuelles, les collectivités ont la responsabilité de prendre des mesures pour sécuriser cet axe.

Dès jeudi, le cycle des feux a été modifié de telle sorte qu’il fonctionne de façon régulière et non plus seulement à la demande des piétons. Parallèlement, la présence policière a été renforcée.

Dès la semaine prochaine, des radars pédagogiques seront mis en place et l’installation de radars fixes sera demandée à la Préfecture. En complément, les services de la Métropole étudient des solutions pour limiter l’accès des poids-lourds de fort tonnage vers cet axe.

Dès la semaine prochaine, les élus engagent une concertation avec le campus Don Bosco, le Comité d’Intérêt Local (CIL) Saint-Just Saint Irénée Fourvière et les riverains, afin d’envisager les mesures les plus efficaces à très court terme – d’ici l’été - pour limiter la vitesse sur cet axe.

Depuis de nombreuses années, cet axe est identifié comme un point noir pour la circulation des bus, des cyclistes et des piétons, notamment à cause de la vitesse et des flux de véhicules qui l’empruntent. Des mesures ont déjà été prises - réfection de l’enrobé, création de glissières - mais elles s’avèrent insuffisantes. C’est la raison pour laquelle plusieurs études sont en cours pour sécuriser cet axe et que des aménagements vont être proposés très rapidement pour en réduire la dangerosité.

 Grandlyon                   VDL        MA5

téléchargement

Télécharger Communiqué de presse

Bloc recherche - Actualités