Culture
- Publié le 31 mars 2021

Les pieds dans l’eau

Crédit photo : Muriel Chaulet - Ville de Lyon

Depuis leur installation en bord de Saône dès l’Antiquité, les Lyonnais-es vivent, avec les cours d’eau qui traversent leur ville, une histoire d’amour… tumultueuse ! Le parcours de l’exposition Les pieds dans l’eau montre comment les habitant-es se sont adapté-es au fleuve et à la rivière, les ont exploités et craints, puis maîtrisés, artificialisés ou appauvris et enfin retrouvés.

Contenu

Nouvelle exposition évènement. Ouverture dès que possible.

Dans une actualité marquée par les enjeux écologiques et une nouvelle envie de vivre la ville, le MHL propose
d’explorer la Saône et le Rhône, la rivière et le fleuve qui irriguent le territoire lyonnais et font partie de son
histoire et de son identité.

La pirogue-vivier du 16e siècle, objet phare de l’exposition
La présentation de cette embarcation dans la première salle de l’exposition évoquera le contexte de sa découverte. Elle introduira la séquence consacrée à la vie quotidienne et aux rapports mouvementés des Lyonnais-es avec leurs cours d’eau.
L’embarcation est à mettre en relation directe avec l’activité portuaire et marchande du site connue depuis l’Antiquité.
Le poisson pêché dans la Saône était directement vendu à proximité sur le marché et conservé vivant dans le vivier de
l’embarcation.

Un parcours d’exposition organisé en trois grandes parties
Le parcours montre comment jusqu’au 19e siècle, la ville vit au bord de l’eau et s’adapte au mieux pour puiser toutes les richesses de ces deux cours d’eau si différents. Puis du 19e siècle aux années 1990, à partir de la révolution industrielle, on découvre comment, à force de canalisations et d’exploitations, s’opère progressivement une rupture les appauvrissant et dégradant profondément. Enfin, depuis les années 1970, la prise de conscience commence à porter ses fruits et les Lyonnais-es renouent petit à petit avec le Rhône et la Saône.

Le public cible : les familles avec de jeunes enfants (à partir de 5 ans)
Les scénographes ont privilégié la conception d’un parcours ludique et onirique pour les familles avec de très jeunes enfants. Il est agrémenté de jeux d’observation et de manipulation, rythmé par une histoire contée qui entraîne les enfants dans un monde des fleuves peuplé d’animaux et d’êtres mystérieux. Des livrets Pour en savoir plus seront mis à la disposition des adultes.

Une invitation à explorer toutes les dimensions des fleuves : sous l’eau et en surface
L’ambiance générale et les déclinaisons scénographiques s’appuient sur l’imaginaire associé à ce thème : navigation,
inondation, eaux vives…
Le parcours proposera un rythme de visite alternant des moments de découvertes ludiques et sensibles, et des moments plus intimes pour écouter des histoires et des contes.

2 dispositifs muséographiques créés pour les familles :
une histoire contée et illustrée comme fil conducteur pour les plus jeunes
Un récit simple guidera les enfants dans les différents espaces de l’exposition. Ce conte poétique et mystérieux jouera avec les imaginaires pour faire passer les grands messages, sans être moralisateur ni didactique.
des espaces de manipulation et de jeux
Ces espaces adaptés aux plus jeunes leur permettent d’être acteur de leur visite. Les jeux qui sont proposés sont imaginés autour des messages principaux de l’exposition. Ils sollicitent alternativement l’expérimentation et la stratégie, la motricité et l’imagination.

Colonne de droite 1

MHL - Musée d'Histoire de LYon

Les pieds dans l’eau

Bloc recherche - Actualités