Solidarité
- Publié le 25 novembre 2020

25 novembre : journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Plus que jamais, la Ville de Lyon s’engage au quotidien dans la lutte contre les violences faites aux femmes, et plus particulièrement encore à l’occasion du 25 novembre. Parce qu’il n’y a pas de fatalité, ensemble brisons le silence !

Contenu

Les violences faites aux femmes sont de plus en plus souvent dénoncées. Elles restent néanmoins massives et se manifestent sous de nombreuses formes: physiques, psychologiques, institutionnelles, ou économiques.

Présentes en nombre le samedi 21 novembre place Bellecour à l’appel du Collectif « Droits des femmes 69 » et « NousToutes », les élu-es du 5e sont également mobilisé-es ce mercredi 25 novembre, place Charles Hernu – Charpennes. En ces temps de confinement/re-confinement, doublés d’une crise économique et sanitaire, il particulièrement important d’être vigilant-es et d’agir au quotidien pour faire cesser ces violences.

A l’occasion de cette journée internationale, le 5e arrondissement mène plusieurs actions de sensibilisation : la Mairie annexe du Vieux-Lyon arbore fièrement le drapeau de la lutte féministe, des affiches « Brisons le silence » sont installées aux abords de nos deux Mairies (Point-du-jour et Vieux-Lyon) ; enfin l'ancien Palais de Justice, sera illuminé à partir de 18h45, le mercredi 25 novembre. Par ailleurs, nos Mairies sont ouvertes et nos agent-es disponibles pour conseiller et orienter les femmes qui en auraient besoin.

Le confinement a eu un impact dramatique sur les violences intrafamiliales : D’une part, les appels au 3919 - service d'écoute des victimes de violences conjugales - ont bondi d'environ 400% pendant le confinement.(1)

D’autre part, cette crise accentue aussi l’exposition des femmes aux insultes, agressions physiques, discriminations ou ostracisations, en raisons de leurs origines(2), leur statut social ou encore leur identité de genre ou orientation sexuelle(3).

 

Contenu

Si la formation accrue des professionnel-les, notamment de police, de justice et du médico-social, est une avancée indéniable, elle doit aller de pair avec un renforcement de la prévention dès le plus jeune âge et tout au long de la vie : éducation à une sexualité positive, sensibilisation à l’égalité femmes-hommes, prévention du harcèlement sexuel, entre autres

Rappel des chiffres marquants
- Une femme est tuée tous les 2 jours et demi par son conjoint ou ex-conjoint.
- Une femme sur 10 est victime de violences.
- 3,6 milliards d’euros par an est le coût estimé des violences conjugales pour la société.

Nous agirons ensemble - dans le respect des gestes barrières - toute la semaine du 21 au 25 novembre pour que toutes et tous se mobilisent en faveur de l’égalité, contre les discriminations. Lutter contre les violences faites aux femmes n’est ni une cause réservée aux femmes, ni la guerre d’un sexe contre un autre. Lutter contre les violences faites aux femmes, c’est s’engager pour les droits humains et le respect de l’intégrité physique et psychique de toutes et tous.

Bloc recherche - Actualités