Vie municipale
- Publié le 30 juin 2021

Vœu du Conseil d'arrondissement relatif aux Mobilités dans le 5e et avenir de la ligne de Métro E

Vignette

La mobilité est un enjeu fort pour l'arrondissement et une préoccupation quotidienne pour ses habitantes et habitants. Le conseil d'arrondissement du 30 juin 2021 a adopté un vœu sur les mobilités dans le 5e et l'avenir de la ligne de Métro E sur proposition des groupes Les Ecologistes et Lyon en Commun.

Contenu

Le réseau actuel de voies automobiles, cyclables et de transports en commun ne répond pas aux besoins de court terme de notre territoire ; et encore moins aux besoins de moyen terme - accentués notamment par la construction de 871 logements dans le quartier du Point du Jour.

Cette inadéquation se traduit par un usage et un équipement en voiture des foyers du 5e nettement supérieurs à la moyenne lyonnaise: 46,4% de déplacements pendulaires en voiture (contre 34,5% pour la ville de Lyon) ; 69,6% de foyers possédant au moins une voiture (contre 61%) et 19,2% deux voitures ou plus (contre 12,3%). Ceci contribue : aux pics de pollution et aux risques sanitaires associés ; aux émissions de gaz à effet de serre - principaux facteurs du changement climatique global ; à l’insécurité routière qui a endeuillé notre arrondissement de manière répétée ; et à l’occupation disproportionnée de l’espace public par l’automobile au détriment des piétons et cyclistes et de la tranquillité des riverains.

Il est donc essentiel de pouvoir offrir de réelles alternatives à celles et ceux qui veulent rejoindre rapidement le centre de l’agglomération ou d’autres points de notre Métropole depuis le haut de l’arrondissement sans recourir à un véhicule automobile.

A long terme, le Conseil d’arrondissement du 5e soutient le projet de Métro E. Ce projet - estimé 1,5 milliards d’euros - prévoit de desservir l’Ouest lyonnais, avec notamment des stations à Saint Irénée, au Point du Jour et à Ménival, mettant d’atteindre la Part-Dieu en moins de 30 minutes.

Proposé lors de la campagne des municipales de 2014, ce projet a déjà fait l’objet d’études, de sondages géotechniques, et d’une campagne importante de concertation pour une somme de l’ordre de 11,3 M€, néanmoins sans inscription dans un plan de mandat ou d’investissement avant 2020.

Intégré dans une réflexion sur les mobilités à l’échelle métropolitaine par le nouveau président de la Métropole - également président du Sytral - le projet de métro E fera l’objet d’une large consultation à l’automne. Cette dernière porte sur 4 choix et vise à établir des priorités d’engagements financiers : extension de la ligne A vers Meyzieu, extension de la ligne B vers Rillieux-la-Pape, extension de la ligne D vers La Duchère ou création de la ligne E de Part-Dieu à Tassin.

Le Conseil d’arrondissement du 5e soutient cette démarche de concertation et s’engage pour que les besoins et attentes des habitantes et habitants de l’arrondissement puissent être entendus.

Il est néanmoins conscient de la nécessité d’agir à court et moyen terme pour apaiser et fluidifier les déplacements dans l’arrondissement, et soutient les stratégies visant à désengorger les axes du 5e par:

  • La facilitation des mobilités pendulaires de l’Ouest Lyonnais avec le développement du Tram-Train de l’Ouest Lyonnais (TTOL) et le lancement d’un ticket unique TCL/TER en 2022, en partenariat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Une meilleure desserte du 5e par une amélioration de l’offre de bus : renforcement des fréquences, prolongements, horaires tardifs, création d’une ligne du plateau à Saint-Paul, création d’un bus en site propre rue Charcot (sous réserve de l’acquisition de l’ensemble des parcelles - 70% acquises à ce jour). Afin de renforcer le dialogue avec les habitantes et habitants du 5e, un comité d’usagers sera créé dès la rentrée 2021.
  • L’amélioration des conditions de marchabilité et de cyclabilité par des aménagements aux abords des écoles (lancés rue Vernay pour l’école Gerson et rue Appian pour l’école Ferdinand Buisson), rue Eisenhower (aménagement de voies cyclables conformément à la loi LAURE) ou encore rue Benoist Mary (zone de rencontre). Le REV, Réseau Express Vélo desservira également le 5e, facilitant le report modal vers le vélo.
  • Une approche systématique d’apaisement des axes de circulation automobile, grâce à un abaissement de la vitesse, installation de ralentisseurs ou de radars.
  • Enfin, une agence d’éco-mobilité sera implantée dans le 5e pour proposer des solutions de mobilité adaptées aux besoins des personnes âgées ou en situation de handicap.

Réuni en séance le 30 juin, le conseil du 5e arrondissement de Lyon :

  • affirme la nécessité d’engager un « choc d’offre » pour que toutes et tous puissent bénéficier des transports en commun, des mobilités douces et de voies de circulation apaisées sur le 5e arrondissement;
  • s’engage à associer largement les habitantes et habitants de l’arrondissement à la concertation sur les projets de métro, à porter la voix du territoire dans cette concertation et affirme son souhait que le projet de métro E soit la priorité n°1 du SYTRAL.

Bloc recherche - Actualités