Fanny, Professeure de Jujitsu et Présidente du Dojo Anshin

Visuel détail
Vignette
© Juliette Treillet
Accroche détaillée

Fanny aime la philosophie et la richesse du Judo, selon elle il y a toujours quelque chose à apprendre. Elle consacre donc toute son énergie à promouvoir son sport et à faire en sorte que tout un chacun·e puisse s’y épanouir !

Contenu
Contenu

Fanny a toujours aimé le sport et se donne les moyens d’aller là où elle le souhaite !

Lors d’une première étape de vie, qui a duré 10 ans, elle a d’abord été suppléante dans l'enseignement, travaillant dans le secteur du handicap et en ITEP (Institut Thérapeuthique Éducatif et Pédagogique). Elle a accompagné des enfants handicapé·es et malades, des enfants porteurs de troubles mentaux ainsi que des adolescent·es présentant de sévères troubles du comportement. Un expérience professionnelle qui lui a appris à s’adapter et d’autant plus à s’imposer en tant que femme.

Par l’intermédiaire d’une de ses stagiaires, elle découvre le judo jujitsu et tombe littéralement en amour pour ce sport. Très vite, elle s’y adonne en loisir et se rend compte qu’elle a des facilités. Elle s’entraine intensivement et passe rapidement les niveaux. Elle finit par donner quelques cours. Puis vient le jour où elle décide de quitter l’enseignement “classique” pour se consacrer au monde du sport et plus spécifiquement au sport de combat. Elle passe son diplôme et devient officiellement professeure de Jujitsu. 

En parallèle de la gestion du Dojo Anshin, Fanny a co-créé avec son compagnon une activité de coaching spécialisée dans le sport. Elle a à cœur d’aller chercher chez les autres ce qui peut les aider à progresser et faire sortir le meilleur d’eux-même, toujours dans la bienveillance et le respect. Tout du long de la pandémie, elle n’a pas chômé et a continué  de proposer des alternatives afin que tous, petits et grands, puissent continuer leurs pratiques. 

Le Jujitsu est ouvert à tous·tes, mais on sent au travers du discours de Fanny que les femmes ont toute leur importance dans ses démarches. Bien consciente que leurs vies sont parfois particulièrement remplies, elle souhaite les accompagner à se réapproprier le sport comme un moment privilégié, les aider à se créer des moments pour elles et à trouver en elles toute la confiance dont elles sont dotées. 

Fanny aime la philosophie et la richesse du Judo, selon elle il y a toujours quelque chose à apprendre. Elle consacre donc toute son énergie à promouvoir son sport et à faire en sorte que tout un chacun·e puisse s’y épanouir!

Interview réalisée par Mathilde Pernot, Maïeut