Santé
- Publié le 1 décembre 2020

Journée mondiale de lutte contre le sida : Une pandémie ne doit pas en cacher une autre

Vignette

En ce 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida, la Mairie du 5e arrondissement tient à manifester son soutien aux associations et professionnels de santé en lutte contre le sida, fragilisés par la crise sanitaire du coronavirus.

Contenu

Le Covid-19 occupe le devant de la scène. Il ne doit néanmoins pas faire oublier le VIH, à l’origine de l’une des pandémies les plus meurtrières de notre siècle, avec 33 millions de personnes décédées du sida en 40 ans dans le monde.

L’année 2020 marque également un pivot dans la stratégie de l’Onusida au niveau mondial et de la Stratégie nationale de santé sexuelle pour la France. Dans les deux cas, les ambitions affichées pour mettre fin à l’épidémie ne sont malheureusement pas atteintes. 

Au niveau mondial, 1,7 millions de personnes ont été infectées par le VIH l’an dernier, et 690 000 sont décédées du sida. Sur les 39 millions de personnes vivant avec le VIH, seules 81% le savaient (contre un objectif de 90%), et seules 68% ont accès à un traitement antirétroviral (contre un objectif de 81% pour 2020), faute de moyens suffisants. 

Au niveau national, si les chiffres de 2019 ne sont pas encore connus, nous comptions 6200 nouveaux diagnostics de séropositivité en 2018. Dans la Vallée du Rhône (5 départements et la Métropole de Lyon), 5 365 personnes étaient prises en charge dont 134 nouvelles diagnostiquées séropositives au VIH. Si ce nombre connaît une baisse (-34% en 4 ans), elle reste insuffisante.  

La Métropole de Lyon, la Ville de Lyon et la Mairie du 5e sont engagées pour soutenir les associations, renforcer la communication à destination des populations les plus exposées et du grand public, et déployer tous les outils permettant de combattre le VIH. 

Dans le 5e arrondissement, l’association ALS intervient ainsi tous les ans au collège Charcot pour améliorer les connaissances des collégiennes et collégiens en matière de santé sexuelle. Un dispositif à développer. La médiation en santé, particulièrement dans les quartiers politiques de la ville (Soeur Janin dans le 5e), permet également d’aborder ces enjeux avec des personnes éloignées des outils de prévention. 

Tout au long du mandat qui s’ouvre (2020-2026), les élus.es du 5e arrondissement entendent multiplier les initiatives en matière de santé sexuelle, de déploiement des outils de prévention, mais aussi de lutte contre toutes les discriminations et stigmatisations qui font le lit de l’épidémie. 

Une permanence dépistage est organisée par l’Enipse le 17 décembre de 16h à 20h à la Salle de la Terrasse (2e étage) en Mairie Annexe du Vieux-Lyon, 5 place du Petit Collège.

Photo : ruban rouge brodé spécialement par Elisabeth Gasbarre Roulleau (Atelier Rêves de Broderies, 3 rue des Antonins dans le quartier Saint-Jean du Vieux-Lyon) dans le cadre du lancement du “calendrier de l'avent des commerçants et artisans du Vieux Lyon”.

ruban rouge brodé

Bloc recherche - Actualités